Soutenance de thèse de Julien Picard le 14/12/20

La soutenance de thèse de Julien Picard de l'équipe TIMC ThEMAS aura lieu lundi 14 décembre 2020 à 16h30 sur le thème :
 

« Gestion du risque et compétences non techniques en santé : apport de la simulation. »

 

  • Lien pour assister à la soutenance en direct: https://www.youtube.com/channel/UCf5zaT_Csi2cSK7TsbN9oRQ 
     
  • Lieu : Salle Bibliothèque du Pôle Anesthésie-Réanimation (9ème étage, côté Belledonne - Unité D), CHU Grenoble Alpes, Site Nord, La Tronche. => Attention, le nombre de places étant limité dans la salle de soutenance, nous vous prions de contacter Julien Picard ( JPicard [at] chu-grenoble.fr ) pour anticiper votre présence.


Direction de thèse :

  • Mr Pierre ALBALADEJO, Professeur des Universités - Professeur Hospitalier, Université Grenoble Alpes, laboratoire TIMC, Directeur de thèse

Jury : 

  • Mme Corinne LEJUS-BOURDEAU, Professeur des Universités - Praticien Hospitalier, Université de Nantes, Rapporteure
  • Mr Philippe CUVILLON, Professeur des Universités - Praticien Hospitalier, Université De Nimes, Rapporteur
  • Mr Jean-Luc BOSSON, Professeur des Universités - Praticien Hospitalier, Université Grenoble Alpes, Examinateur
  • Mr Vincent PIRIOU, Professeur des Universités - Praticien Hospitalier, Université Lyon 1, Examinateur
  • Mr Olivier PALOMBI, Professeur des Universités - Praticien Hospitalier, Université Grenoble Alpes, Examinateur

 

bullet Mots clés :

Gestion du Risque, Compétences non techniques, Simulation en santé, Évaluation, Pédagogie, Soins Critiques
 

bulletRésumé :

Le processus de soins est un événement complexe impliquant la collaboration de plusieurs professionnels spécialisés dans un environnement à haute technicité. Dans ce contexte, l’enseignement et l’acquisition de compétences techniques de plus en plus pointues a longtemps été le principal moteur de sélection des professionnels de santé. Pourtant, l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins ne peut reposer que sur le développement d’une véritable culture sécurité permettant de mettre en place une stratégie de gestion du risque. Plusieurs démarches vont permettre de structurer cette gestion du risque : sécuriser l’apprentissage des gestes invasifs potentiellement dangereux pour les patients, acquérir et évaluer des compétences organisationnelles, favoriser une communication et une coopération adaptée entre les différents professionnels de santé, adopter des outils de rationalisation et de standardisation des pratiques.
Le développement de nouveaux outils pédagogiques tels que la Simulation permet d’améliorer la qualité de la prise en charge des patients en intégrant à la formation des professionnels de santé des compétences non techniques et organisationnelles à travers une démarche réflexive et expérientielle. La pédagogie par simulation vise ainsi à enseigner, évaluer et améliorer des gestes techniques, des processus diagnostiques ou thérapeutiques, des situations cliniques plus ou moins complexes ou des prises de décisions. Elle permet d’identifier et de reconnaître les situations à risque à travers une analyse systémique de l’erreur. Les compétences non techniques peuvent être organisées en quatre grandes catégories : la gestion des tâches (planification et priorisation, mise en place de référentiels et identification des ressources disponibles), le travail en équipe (coordination, communication, leadership), la conscience situationnelle et la prise de décision. Parallèlement à cette classification des compétences non techniques, nous nous sommes intéressés à l’impact de la pédagogie par simulation selon la classification de Kirkpatrick (réactions, apprentissages, comportements, résultats), l’objectif final étant d’améliorer la qualité et la sécurité des soins aux patients.
Nous avons dans un premier temps construit et validé des modèles d’enseignement et d’évaluation des compétences techniques et non techniques basés sur la simulation en santé Le modèle du « Chariot Piégé » a été développé dans un objectif d’enseignement et d’évaluation de la gestion des tâches à travers l’amélioration de la reconnaissance des sources d’erreurs médicamenteuses. La grille OTPA (Obstetric Team Performance Assessment) a été élaborée afin de fournir un outil d’évaluation des compétences en situation critique.
Nous nous sommes ensuite intéressés à la mesure de l’impact d’un programme pédagogique à plus grande échelle, interprofessionnel et multidisciplinaire permettant d’implémenter le travail en équipe et notamment la communication.
Enfin, nous avons développé un outil de mesure et d’analyse de la conscience situationnelle et de la prise de décision en combinant un scénario simulé standardisé à l’utilisation d’un dispositif de suivi oculaire (eye-tracking). Nous avons ainsi analysé les signaux issus d’un enregistrement oculométrique dans le but d’identifier les facteurs impliqués dans la conscience situationnelle et la prise de décision.
Plus qu’une technique pédagogique, la simulation est un outil méthodologique qui permet d’enseigner et d’évaluer les compétences techniques et non techniques en santé et de contribuer ainsi à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins dans une démarche d’analyse et de gestion du risque en santé.