Master Ingénieries pour la Santé et le Médicament

En 2002, l’Université Joseph Fourier a décidé de passer au système LMD dans l’ensemble de ses composantes. Les deux UFR du Campus Santé (Médecine et Pharmmacie) ont proposé un Master mention « Ingénieries pour la Santé et le Médicament » regroupant tous les anciens DEA et DESS du site en leur donnant une cohérence globale. Ce master a été habilité en 2003 et fonctionne depuis la rentrée 2003 (140 inscrits dans les diverses spécialités).

Le Master « Ingénieries pour la Santé et le Médicament » est l’une des mentions du domaine « Sciences, Technologies et Santé ». Il s’appuie sur le potentiel scientifique des deux UFR Médecine et Pharmacie et bénéficie du partenariat actif des UFR de Biologie, d’Informatique et Mathématiques Appliqués et de Physique et fonctionne en partenariat avec l’Ecole Polytechnique de l’Université Grenoble I.

Les UFR de Médecine et Pharmacie, parallèlement à leur mission de formation de personnels de santé, participent aux recherches et aux développements d’applications industrielles dans le secteur des sciences et techniques appliquées à la médecine et à la pharmacie. En raison de sa position centrale dans les domaines pluridisciplinaires de la physique, des mathématiques, de la biologie et de l’informatique appliquées à la santé, le Master « Ingénierie pour la Santé et le Médicament » propose :

- des parcours de formation très diversifiés, certains à l’interface de deux disciplines et d’autres très ouverts sur la pluridisciplinarité externe et les applications,
- des spécialités centrées sur l’ingénierie biomédicale, qui préparent plus directement à une insertion professionnelle immédiate (voie dite professionnelle [P]) et qui débouchent sur les différents métiers de concepteurs et de cadres dans les grandes entreprises du secteur privé, les bureaux d’études, PMI, PME, sur le management des nouvelles entreprises de biotechnologies, mais aussi sur des postes de haut niveau technologique au sein des organismes de santé publique,
- d’autres spécialités plus ouvertes sur une poursuite d’études en Doctorat (voie dite recherche [R]) et qui préparent notamment aux métiers de la recherche dans le secteur public ou privé et aux métiers de l’enseignement supérieur.

Equipes pédagogiques et Contexte scientifique

Les équipes sont issues d’une communauté d’enseignants-chercheurs et de chercheurs qui exercent leurs activités de recherche au sein de laboratoires associés au CNRS ou à l’INSERM et de services du CHU de Grenoble. Plusieurs membres du laboratoire TIMC ont un rôle clé dans l’organisation et le pilotage du Master ISM : P Baconnier en est le responsable, PY Guméry et A Maître dirigent deux des 4 spécialités recherche, JL Bosson est en charge de la mise en place de la première année et de nombreux chercheurs et enseignants-chercheurs de TIMC participent aux enseignements.

Les travaux vont des aspects les plus fondamentaux (Biologie théorique) jusqu’au développement d’applications immédiatement utilisables en clinique ou en santé publique. Les solutions s’appuient sur les outils et les résultats les plus récents des mathématiques, de la physique, de l’informatique ou de la biologie.
Les projets de recherche mettent toujours en jeu des collaborations fortes entre des services de santé et des équipes de disciplines scientifiques et techniques et impliquent de nombreux partenariats industriels.

Site web du master http://master-ism.ujf-grenoble.fr/index.php


Laboratoire TIMC-IMAG, Domaine de la Merci, 38706 La Tronche Cedex

CNRS
UGA
ENVL
Grenoble INP
Mentions Légales