Soutenance de thèse de V. BELLINI le 13/04/2017

Valeria BELLINI, de l’équipe BNI, soutiendra sa thèse le Jeudi 13 Avril 2017 à 14h00, intitulée :

« Toxoplasma gondii : approches moléculaires (analyse de mutants « knocked-out ») pour l’étude de la fonction de protéines de granules denses dans l’interaction hôte-parasite. »

"Toxoplasma gondii : Knock-out approaches to study the function of dense granule proteins in the host/parasite interaction."

Directeurs de Thèse : Marie-France DELAUW (TIMC-IMAG) et Corinne MERCIER (TIMC-IMAG)

Jury :

  • M. Sébastien BESTEIRO, Chargé de Recherche, DIMNP, Université de Montpellier, Rapporteur
  • M. Mathieu GISSOT, Chargé de Recherche, CIIL, Institut Pasteur de Lille, Rapporteur
  • Mme Patricia RENESTO, Directeur de Recherche, TIMC-IMAG, Université de Grenoble Alpes, Examinateur
  • M. Marc BLOCK, Professeur, IAB, Université Grenoble Alpes, Examinateur
  • M. Jean-François DUBREMETZ, Directeur de Recherche émérite, Université de Montpellier, Invité

Lieu : Amphithéâtre SUP Nord, bâtiment Jean Roget, Faculté de Médecine, 38706 La Tronche

Résumé :

Toxoplasma gondii est un parasite intracellulaire responsable de la toxoplasmose. Lors de l’infection aiguë, le parasite se divise dans une vacuole parasitophore (VP), compartiment d’interactions avec la cellule hôte. La VP se modifie pour former un kyste qui persiste au cours de la phase chronique. Le rôle des protéines de granules denses (GRA) dans ce processus est suggéré par leur abondance dans la VP et la paroi kystique. Par des approches de génétique inverse et de protéomique, le but de ce travail visait à préciser au plan moléculaire, le rôle de la protéine GRA5. En utilisant un modèle de différenciation parasitaire in vitro, l’étude des phénotypes d’un mutant invalidé du gène gra5 a permis de découvrir son rôle clé dans la formation des kystes par le maintien 1/ de l’intégrité de la membrane délimitant la VP en cours de différenciation, 2/ de l’accumulation d’autres composants parasitaires dans la VP et 3/ de son interaction avec le reticulum endoplasmique de l’hôte.

Mots-clés : Toxoplasma gondii, protéines de granules denses, infection chronique, kyste, interaction hôte-pathogène, mutant knocked-out.

Abstract :

Toxoplasmosis, which is caused by the intracellular parasite Toxoplasma gondii is characterized by a life-long chronic infection. The parasites replicate inside a parasitophorous vacuole (PV), which evolves into a persistent cyst. The molecular mechanisms governing the differentiation process are poorly characterized. It is known that the dense granules proteins (GRA) are major components of both the PV and the cyst wall, enabling their interaction with the host cells. Using a Prugniaud cystogenic type II strain in which the gra5 gene was invalidated and a combination of cellular and proteomic approaches, we discovered that GRA5 regulates i) the molecular content of the PV, ii) the PV interaction with the host endoplasmic reticulum and iii) host cell homeostasis necessary to ensure the formation of a stable cyst wall.

Key words : Toxoplasma gondii, dense granule proteins, chronic infection, cyst, host-pathogen interaction, knocked-out mutant.


Laboratoire TIMC-IMAG, Domaine de la Merci, 38706 La Tronche Cedex

CNRS
UGA
ENVL
Grenoble INP
Mentions Légales